Groupement des Praticiens en Psychogériatrie
p.a. Caroline Jobin, av. Haldimand 67, 1400 Yverdon-les-Bains

CCP 17-277124-7
 
 

Symposium du 30 mai 2012


Ces troubles qui ont du sens... de la compréhension à la pratique

sur le site de Cery à Prilly (VD)

Comme en 2010, le comité du GPPG a décidé d'offrir à ses membres une journée pour découvrir de nouvelles pratiques dans le domaine de la psychogériatrie.

Plus de 80 personnes ont répondu présent, membres collectifs ou individuels mais aussi d'autres personnes payant leur entrée correspondant à une année de cotisation (Frs 30.-) et devenant ainsi membre du GPPG.

Après un accueil café-croissant nécessaire au vu du programme chargé de la journée, Daniel Ducraux membre du comité fit une première présentation de bienvenue posant ainsi le thème central de la journée :

"Ces troubles lourds en conséquence, perturbants, souvent incompréhensibles mais qui pourtant ont un sens qu’il nous appartient, à nous soignants, de trouver".





Avant de démarrer la journée avec les travaux dans les 5 ateliers, M. Taramarcaz, responsable du festival Visages, nous a présenté un court métrage mettant en scène des résidents d'un cantou français et les personnes qui les accompagnent.

L'émotion était palpable à la fin de la projection....





Chaque participant a ainsi pu assister à 4 des 5 ateliers proposés.

Atelier 1

Gestion optimale des SCPD (Symptômes comportementaux et psychologiques  de la démence)
animé par Sylvie REY, conseillère en activités cliniques (Portneuf, Québec) et Daniel DUCRAUX, infirmier spécialiste clinique au SUPAA.

Les symptômes comportementaux et psychologiques de la démence (SCPD) sont définis comme des « comportements observables, potentiellement dangereux pour le résident ou les autres, occasionnant du stress, de la peur ou de la frustration pour le résident ou son entourage, et considérés comme socialement inacceptables. » (Beck et al., 1998; Voyer, 2013). Une autre définition est également proposée : « symptômes découlant d’une perturbation de la perception, du contenu de la pensée, de l’humeur ou du comportement, qui apparaissent fréquemment chez les personnes atteintes de démence. » (Finkel, Costa e Silva, Cohen, Miller, & Sartorius, 1996; IPA, 2012b)

La présentation lors des ateliers a été l'occasion de prendre connaissance des techniques et outils mis au point afin de développer un guide pratique clinique pour la gestion optimale des SCPD.
Première partie de la présentation
2e partie
3e partie

Différents outils ont aussi été présentés :

Guide_de_pratique_clinique-SCPD-2015 version actualisée
AR - 481 - Examen clinique pour évaluation des SCPD
AR - 482 - Guide pour l'évaluation clinique SCPD
ÉS-SCPD - Demande d'intervention
ÉS-SCPD - Doc de suivi
ÉTEC


Atelier 2

Vous avez mal ? Prise en compte de la douleur chez les personnes atteintes de démence
animé par Isabelle Bohren, responsable clinique au SUPAA et Tiago Ferreira De Sousa, infirmier spécialiste en soins palliatifs en gérontologie au SUPAA


Atelier 3

La contrainte, la loi et le soignant. Logiciel GESCO (logiciel d'aide à la gestion des contraintes)
animé par Jean-Luc Löwenbruck, infirmier-chef àl'EMS de la Clairière à Mies, Valérie Dénériaz, inspectrice à la CIVEMS et François Matt, directeur de l'EMS le Home à Pully et membre du Conseil éthique de l'AVDEMS

Cet atelier a permis de poser le cadre légal et ses exigences, actuellement en cours de révision au vu de l'introduction dans le Code Civil suisse d'un article (art. 383 ss) concernant les mesures limitant la liberté de mouvement.
Les positions tant de l'AVDEMS (au travers de son Conseil éthique) que celle de l'Etat (par l'application qu'en fait la CIVEMS) ont été développées.
Puis, le logiciel GESCO a été présenté, logiciel facilitant la réflexion des équipes sur les mesures correctives et alternatives devant être examinées avant d'instaurer une mesure de contrainte.


Atelier 4

Vivre mieux, s'habiller mieux. La manière de se vêtir des personnes âgées, qui ne sont pas totalement autonomes et qui vivent en institution, influence leur mode de vie au présent, leur bien-être et les relations avec les autres.
Projet de recherche et propositions concrètes par Rita Pezzati, psychologue (Tessin) et Mary Ardia ergothérapeute (HES du Tessin) en collaboration avec une école de couture du Tessin.


Atelier 5

La philosophie de l'Humanitude, philosophie qui insiste sur l'importance du regard posé sur la personne pour le maintien de sa dignité et qui se décline dans la Méthodologie de soin Gineste-Marescotti
animé par Mireille Bochud directrice IGM-Suisse et Rafael Efraïm Alves infirmier et formateur en méthodologie de soin Gineste Marescotti (Portugal)



Mais n'oublions pas l'essentiel, c'est-à-dire le repas de midi offert par un de nos sponsors et confectionné par l'équipe de cuisine du Home.
De délicieuses verrines de mets salés et sucrés dégustés par certains alors que d'autres expérimentent la baignoire sèche !


Dans l'ensemble, les participants ont exprimé leur grande satisfaction vis-à-vis de cette journée. Elle a été l'occasion de découvrir de nouvelles approches, méthodes et techniques concrètes prêtes à être utilisées par nos membres.


TOUT LE COMITE VOUS DIT A BIENTOT !!!